ugef
ACCÈS MEMBRES

Votre espace
devenir_membre



vous êtes / accueil / LES EMPLOYEURS
L’intérêt du GE pour l’entreprise

Pour l’employeur qui en est membre, le GE présente plusieurs avantages :

Améliorer la productivité grâce à un personnel non permanent opérationnel et fidélisé.

Face à leurs variations récurrentes d’activité, les entreprises recourent de plus en plus aux différentes formes d’emploi précaire (CDD, intérim…). Malgré ses avantages pour l’employeur, le travail précaire présente des inconvénients : coût, volatilité du personnel, difficulté de le former et de l’impliquer. Le fait de ne pas retrouver chaque année, aux mêmes périodes, un personnel adapté, formé et connaissant l’entreprise, entraîne une baisse de productivité : opérations de recrutement (avec un risque d’erreur non négligeable), mobilisation de l’encadrement intermédiaire, délais de formation des salariés sur le poste de travail. En organisant le partage du temps de travail entre les différentes entreprises du bassin d’emploi, le GE permet de résoudre la difficile équation entre souplesse pour l’entreprise et opérationnalité d’un personnel stable et fidélisé.

Disposer de compétences fidélisées et à temps partiel.

La réduction du temps de travail conduit les entreprises à réexaminer leur organisation. Il apparaît alors souvent des besoins de personnel à temps partiel. Pour faire face à l’amplitude horaire d’ouverture à la clientèle, l’entreprise peut aussi avoir besoin de compléter ses effectifs par des temps partiel. Sauf pour les salariés qui souhaitent travailler à temps partiel, le CDI temps partiel expose l’employeur à un turn over important. A noter aussi qu’en dessous d’un certain niveau de temps, il n’est pas possible de trouver quelqu’un qui acceptera un tel temps partiel. La formule du GE permet de proposer un temps plein à une personne, en mutualisant les besoins de deux, trois (ou davantage) entreprises, dès lors que les compétences requises sont analogues.

Disposer de cadres ou de techniciens qualifiés en proportion de ses besoins.

Le GE permet aux PME et PMI de disposer à temps partiel de cadres ou de techniciens qualifiés, dans les fonctions stratégiques de l’entreprise. Ecartant les obstacles liés au multisalariat, la formule permet à l’entreprise de renforcer ses compétences (qualité, marketing, gestion, informatique, ressources humaines…), générant ainsi un effet dynamique sur son activité et favorisant son développement.

Accroître la motivation et la polyvalence des salariés non permanents.

En offrant à ses salariés des contrats de travail à durée indéterminée, le GE leur garantit un emploi stable et leur propose un statut attractif. Les salariés du groupement bénéficient des mêmes conditions d’emploi que s’ils étaient rattachés à l’entreprise où ils travaillent. Le GE a en charge leur formation et le développement de leurs compétences. Par l’enrichissement des activités et des expériences qu’il engendre, le travail en temps partagé développe les compétences et là polyvalence des salariés du GE. De plus ces salariés peuvent bénéficier des avantages propres au groupement (Comité d’entreprise, œuvres sociales...).

Maîtriser les coûts des personnels non permanents.

Les coûts de mise à disposition par le GE sont inférieurs de 10 à 30 % à ceux de l’intérim Le partage du travail permet d’ajuster aisément l’effectif réel à l’effectif nécessaire. La valeur ajoutée du groupement réside dans une meilleure gestion du temps, liée à une garantie de qualité des services rendus puisque les dirigeants du GE en sont eux-mêmes les utilisateurs. Le GE n’ayant pas vocation à faire de bénéfices, les coûts de mise à disposition sont inférieurs de 10 à 30 % à ceux de l’intérim. De plus l’entreprise est dégagée d’un certain nombre de tâches liées à la gestion du personnel (recrutement, opérations administratives liées à l’embauche et à la gestion du personnel…). La baisse indirecte des coûts ainsi générée est significative.









Dans cette rubrique
Les actualités de l’UGEF

Les actualités juridiques et sociales