ugef
ACCÈS MEMBRES

Votre espace
devenir_membre



vous êtes / accueil / LES EMPLOYEURS
La réponse à 2 besoins de l’entreprise

Le Groupement d’Employeurs (GE) est une association à but non lucratif dont le champ d’action est son bassin d’emploi, et dont le métier est de construire des emplois à temps plein à partir de “morceaux d’emplois”. Par la formule du GE, les Employeurs peuvent trouver réponse à deux types de besoins en personnel : des besoins saisonniers récurrents et des besoins à temps partiel.

Au delà de la définition juridique, il est possible de définir le Groupement d’Employeurs (GE) comme une entreprise dont le champ d’action est son bassin d’emploi, et dont le métier est de construire des emplois à temps plein à partir de “morceaux d’emplois” (dans le petit monde des GE, on parle de maillage).

Un GE, ce sont donc des Employeurs d’un même bassin d’emploi qui s’associent pour partager durablement du personnel. Le cœur de métier du GE, c’est la gestion de compétences partagées.

Par la formule du GE, l’entreprise peut trouver réponse à deux types de besoins en personnel : des besoins saisonniers récurrents et des besoins à temps partiel.

La réponse à des besoins saisonniers

Bon nombre d’entreprises ont une activité rythmée chaque année par des périodes de forte activité. Elles peuvent alors avoir besoin, pendant plusieurs mois, de davantage de personnels de production ou de manutention. La solution du CDD ou de l’intérimaire présente l’inconvénient de l’aléas : d’une année à l’autre, ce sont des personnes différentes.

En maillant les besoins complémentaires de deux ou trois entreprises, le GE permet alors de recruter en CDI temps plein des personnes qui sont salariées du GE, et mises à disposition tantôt d’une entreprise, tantôt d’une autre. Chacune des entreprises y gagne en fidélisation de ces personnes. Les personnes y gagnent en stabilité de leur emploi et en diversité d’activité. Dans ce cas, le GE est réducteur de précarité.

La réponse à des besoins à temps partiel

Les besoins de personnel à temps partiel sont très divers. C’est l’artisan qui travaille seul. Il hésite à recruter, car passer de un à deux est un saut quantitatif considérable (+ 100%), mais aussi un saut qualitatif important : il faut manager un collaborateur, et satisfaire à des obligations administratives lourdes. C’est le responsable de PME qui aurait besoin d’une compétence “pointue” à temps partiel, en matière de qualité, d’informatique, de ressources humaines, de marketing… pour renforcer son professionnalisme et poursuivre son développement. C’est la PME qui fait évoluer son organisation, par exemple pour prendre en compte la réduction de la durée du travail, et qui aurait besoin de personnes à temps partiel. C’est le médecin, l’avocat, le géomètre…qui ont besoin d’un secrétariat ou d’une assistance de gestion à temps partiel. C’est l’entreprise qui, dans certaines fonctions, a besoin de davantage de personnes à certains moments de la journée ou de la semaine.

Dans toutes ces situations, recruter en direct à temps partiel expose au risque du départ rapide du collaborateur, dès lors qu’il a accepté cette offre…en attendant de trouver un plein temps par ailleurs. Dans toutes ces situations, en maillant les besoins complémentaires de quelques entreprises, le GE permet alors de recruter en CDI temps plein des personnes qui sont salariées du GE, et mises à disposition tantôt d’une entreprise, tantôt d’une autre. Dans ce cas, le GE peut être créateur d’emplois.

Le GE ne répond donc pas à deux autres types de besoins

Le GE ne répond pas aux besoins permanents et à temps plein de l’entreprise, car ces besoins sont normalement satisfaits par des contrats de travail à durée indéterminée conclus directement par l’entreprise.

Le GE ne répond pas non plus aux besoins occasionnels ou aléatoires, car ces besoins sont du ressort, soit du travail temporaire, soit d’un contrat à durée déterminée.









Dans cette rubrique
Les actualités de l’UGEF

Les actualités juridiques et sociales