ugef
ACCÈS MEMBRES

Votre espace
devenir_membre



vous êtes / accueil / Du côté des GE
RESO 56 lance début 2013 une formation innovante destinée à sécuriser et pérenniser l’emploi saisonnier
Emploi Saisonnier Durable : formation expérimentale dans le Morbilhan. (Article paru dans Ouest France - 21 décembre 2012)

Ça n’a rien d’un scoop. Le pays d’Auray est, de longue date et de par sa forte emprise littorale, un territoire où l’emploi saisonnier représente la bagatelle de 40 % des offres d’emplois.

De l’emploi saisonnier par définition soumis aux intenses fluctuations de l’activité touristique du territoire. Une activité qui s’étiole dès la fin de l’été et pousse invariablement les travailleurs saisonniers sur la piste d’horizons aux contours plus escarpés. Après la mer, la montagne. Et vice-versa.

C’est un peu le lot d’une catégorie de personnels qui doit bouger sans frémir d’un bord à l’autre de l’Hexagone pour s’assurer d’un emploi à l’année (dans le meilleur des cas). Reste que le système demeure fragile et condamne le saisonnier à empiler les contrats à durée déterminée.

Forts de ces constats, la direction de Pôle emploi et la mission locale du Pays d’Auray, imaginent « sécuriser les parcours professionnels » des uns et des autres en s’appuyant sur le Réso France, groupement d’employeurs (environ 1 000 entreprises) et Réso56 son antenne morbihannaise ancrée à la Trinité. Un réseau qui connecte depuis dix ans les travailleurs saisonniers aux employeurs de l’hôtellerie-restauration au sens large. De l’emploi durable à la clef ?

La clef de cette sécurisation de l’emploi saisonnier, c’est l’alternance. Désormais défendue sans frein, d’un bord à l’autre de l’échiquier politique à la française. « Nous lançons avec Pôle emploi, début 2013, une toute première formation professionnalisante, destinée aux jeunes de moins de 25 ans et à ceux qui envisagent une reconversion dans l’hôtellerie-restauration », explique Véronique Le Nabour, directrice de la Mission locale.

Cette formation en alternance d’une durée de trois mois « doit permettre de stabiliser les parcours professionnels de jeunes qui désirent s’épanouir durablement dans l’univers du travail saisonnier ». Plus qu’un voeu pieu, l’initiative devrait mobiliser les jeunes saisonniers désireux d’augmenter leurs compétences et de gagner un CDI à cheval sur plusieurs entreprises, entre mer et montagne.

« L’opération est expérimentale mais nous pensons qu’en nous appuyant sur un groupement d’employeurs solide, nous pourrons à terme généraliser le principe et l’appliquer à une grande majorité de saisonniers du pays d’Auray, estime Stéphane Le Guennec, directeur de Pôle emploi. Cette flexi-sécurité est une vraie révolution dans la manière de repenser l’emploi salarié et de le fidéliser dans l’hôtellerie et la restauration ».

Formation qualifiante, elle concerne 12 jeunes et se déroule en Morbihan et en Savoie. Inscription et actes de candidature auprès de Pôle emploi ou de la Mission locale du pays d’Auray avant le 15 janvier.

Pierre WADOUX extrait : Ouest France - 21 décembre 2012









Dans cette rubrique
Les actualités de l’UGEF

Les actualités juridiques et sociales